Logo musee LE MUSÉE DES PASSIONS ET DES AILES situé à Baden, commune du Golfe du Morbihan entre Vannes et Auray, vous présente ses 4 collections permanentes réparties sur 8 salles. 

Un film de 30 minutes retrace la vie et les exploits de ce grand pionnier de l'aviation Joseph Le Brix et c
inq vidéos concernant les collections ponctuent la visite.


 

Joseph Le Brix est né à Baden en 1899. Marin puis aviateur, il effectue avec Dieudonné Costes un tour du monde aérien et réalise à cette occasion la première traversée de l'Atlantique Sud sans escale en octobre 1927.

Après plusieurs records et tentatives vers l'Indochine, il s'écrase dans l'Oural, victime de sa passion et de son devoir. Il avait 32 ans.

Découvrez en détail la vie de cet homme d'exception qui fit l'admiration de ses contemporains.

 

Pendant plus d'un demi-siècle, Anne et Jean Farkas ont rassemblé jouets anciens, poupées et objets d'art.

Restaurateurs puis créateurs d'automates, leurs personnages animés ont attiré les collectionneurs du monde entier.

En un lieu lumineux et intime, venez contempler une partie de leurs œuvres et collections.

 

 


Le Musée des Passions et des Ailes présente une collection de modèles réduits de navires, œuvre de l'ébéniste
Aimé Malry.

Fruit de toute une vie de talent, de patience et de passion, ces 66 maquettes d'une étonnante précision, dont la Santa Maria de Christophe Colomb et le Titanic, retracent l'évolution de la Marine du XVe siècle à nos jours.



 

Francis Le Pipec, accordéoniste breton réputé, a toute sa vie collectionné des accordéons, rassemblant plusieurs dizaines d'instruments couvrant la période de 1840 à nos jours.

Les 76 modèles prestigieux de facture luxueuse ou modeste présentés ici ont tous une histoire.

Toutes les musiques ont rendu hommage à l'accordéon, un orchestre à lui tout seul qui fait danser le monde.   

                   

C’est à M. et Mme de Beaufranchet que l’on doit la création de l’atelier de jouets en bois polychromés, situé au château du Rohello, avant la première Grande Guerre. 

Au début, il s’agit exclusivement de personnages bretons et d’animaux de notre terroir. Les modèles sont nombreux. 

Mme de Beaufranchet dépose le nom de la marque "Le jouet breton" au greffe du tribunal de commerce de Vannes en juin 1917.

 

 

Reproduction des photos et des vidéos interdite

 

 Site créé le 13 mai 2011

Vous êtes le 146876ème visiteur